Health Data Week 2018 : une première réussite !

Parce que la donnée de santé est un sujet clé de la transformation du système de santé, Care Insight a choisi de porter la 1ere édition de la Health Data Week qui s’est déroulée à Paris et Amiens la semaine du 13 au 15 novembre. Conférence, Afterwork,  Keynote, Challenge start-up, World Café et Dîner du Cercle des décideurs Numérique et Santé, toute la semaine a permis de mobiliser l’écosystème de la Data en Santé. D’ores et déjà, tous ont souhaité se mobiliser pour l’édition 2019 de la HDW qui sera ouverte à tous les acteurs de santé qui souhaitent participer et organiser un événement. Notre ambition ? Fédérer des acteurs clés pour faire émerger pratiques innovantes, organisations efficientes et champions français de la data !
 
Health data Hub, interopérabilité, cybersécurité, blockchain, mais aussi pertinence des soins et value based care, découvrez les tendances de la HDW18.
 

Afterwork « Valeur de vos données de santé : qui la détient ? » du Cluster Le Bloc à Amiens le 13 novembre 2018

La start-up Embleema, via son application basée sur la blockchain PatientTruth, cherche à placer les patients au centre de l’exploitation des données de santé en leur permettant de partager en ligne ces informations avec les communautés médicales, a expliqué Vincent Galand, operations manager au sein de l’entreprise, à l’occasion de cet afterwork organisé par la société Care Insight pour l’association Amiens Cluster, dans le cadre de la Health Data Week (HDW). L’objectif, précise-t-il, est de développer une place de marché pour que ces informations, une fois anonymisées, puissent être vendues à des fins de recherche.

Lors de la table ronde est revenue une question centrale : comment faire du patient un acteur de ce système et doit-il être rétribué pour l’exploitation de ses données ? Il est ressorti des échanges qu’un travail d’acculturation devait être réalisé par les professionnels de santé et par la mise en place de politiques de santé adaptées afin de gagner en transparence et de gagner la confiance des patients.

À l’issue de la discussion, Anca Petre, directrice des opérations et co-fondatrice de 23 Consulting, a insisté sur les avantages d’un usage de la blockchain dans le secteur de la santé, permettant une duplication et un stockage sécurisés des données entre tous les acteurs.

Aux États-Unis, certaines organisations payent les patients pour qu’elles puissent exploiter leurs données, une procédure qui n’est pas autorisée en France, rappelle Béatrice Falise-Mirat, directrice scientifique de Care Insight. « Comment peut-on financer ces données ? Doit-on rétribuer les producteurs de données ? », questionne-t-elle.

Selon Isabelle Hilali, directrice générale du Centre de recherches interdisciplinaires (CRI) et administratrice du Healthcare Data Institute, l’essentiel est avant tout de se demander à qui appartient la valeur des données. Elle prend l’exemple du secteur pharmaceutique. « Quand on scanne une ordonnance dans une officine, cette dernière récupère la donnée. La valeur de l’information va être définie en fonction de sa valeur finale. La question est de savoir qui est prêt à l’utiliser. La valeur créée est ainsi monétisable. »

Afterwork #FASN Start-up Challenge « IA, blockchain, machine learning : les pépites de la data en Santé » à Paris le 14 novembre

Après la délibération du comité d’experts composé de Philippe Gesnouin (Project Officer EIT Health and EIT Digital, Direction Générale Déléguée à l’Innovation, Inria), Carlos Jaime (Président de la Commission Santé Numérique, Medicen) & Dominique Mercier (Operating Partner, Extens), la société Docadom a remporté le start-up challenge « IA, blockchain, machine learning : les pépites de la data en santé », organisé le 14 novembre 2018 lors de la Health Data Week, une initiative de la campagne #FASN.

Plus de 25 start-ups ont concouru à cette édition. Les 6 finalistes sont :

Arterys : plateforme d’analyse d’imagerie basée sur le cloud (voir la présentation) ;
AZmed : algorithme qui détecte et localise les fractures (voir la présentation) ;
BioSerenity : un système EEG mobile  (voir la présentation) ;
CareServant : portail patient centralisé  (voir la présentation) ;
Digikare : solution logicielle pour la chirurgie orthopédique  (voir la présentation) ;
Docadom : plateforme pour faire venir le médecin chez le patient (voir la présentation).

Petit-déjeuner #FASN World Café « Les promesses de la data : mieux s’organiser et mieux soigner » à Paris le 15 novembre 2018

 

Un brainstorming géant et un bon café, voilà le format testé ce 15 novembre autour d’experts qui ont animé chacun des groupes de travail :

Ce petit-déjeuner convivial, organisé en partenariat avec l’ASIP Santé, a permis de faciliter le dialogue constructif ainsi que le partage de connaissances et d’idées entre les différentes parties prenantes de la data en santé, et a permis la production de 3 mind maps qui proposent des solutions concrètes aux problématiques que posent les sujets suivants :

  • Le stockage, les infrastructures et la sécurisation des données
  • L’efficience organisationnelle et le pilotage par la data
  • L’exploitation et la valorisation des données au service du patient

Dernière étape : le Dîner du Cercle des Décideurs Numérique & Santé à Paris le 15 novembre 2018 en présence de Jean-Marc Aubert

Ce dîner spécial Health Data Week a réuni les membres du Cercle autour d’un invité sur la data en Santé. Pour l’occasion, Jean-Marc Aubert, Responsable de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) et nouvellement nommé pilote du Health Data Hub par Agnès Buzyn est intervenu et a répondu, sans détour, aux questions des membres du Cercle autour du thème “Piloter le système de santé par la donnée : rêve, mythe ou bientôt réalité ?”

Les partenaires de la Health Data Week 2018